LES MATERIAUX D'HORLOGERIE

 

On parle beaucoup du silicium ou de l’Alusic, qui promettraient des montres légères et fiables. Dans la réalité, la plupart des montres de qualité sont toujours fabriquées en laiton, acier et maillechort. Aujourd'hui encore, les horlogers savent que le couple pignon d’acier / roue de laiton offre le meilleur coefficient de frottement. En fait, ces deux alliages restent indispensables dans la fabrication d’un mouvement horloger.

 

Maillechort:

mouvement avec platine et pont en maillechortAlliage de 45 à 75% de cuivre, de 5 à 45% de zinc et de 6 à 26% de nickel, comprenant un peu de plomb, de manganèse, et du fer sous forme d'impuretés. Utilisé en horlogerie et orfèvrerie, étant donné sa bonne résistance à la corrosion, et son usinage aisé.

 

roue en laiton et pignon en acierLaiton:

Utilisé en horlogerie pour les pièces des mouvements et pour les boîtes, ce sont des alliages à base de cuivre et de zinc. Ils renferment de 5 à 45% de zinc et, éventuellement, divers autres éléments en faibles proportions destinés à améliorer certaines propriétés. La teinte agréable des laitons, variant du rose au jaune selon la teneur en zinc, leur bonne résistance à la corrosion et leur aptitude aux traitements de surface permettent de réaliser économiquement des objets de belle présentation, d'un usage durable et d'un entretien facile.

 

titane bruteTitane:

Inaltérable, il offre une résistance exceptionnelle à la corrosion: attaques extérieures (eau de mer, atmosphère acide, humidité...), attaques organiques (transpiration, cosmétiques).
Anallergique, il n'entraîne aucune allergie et ne contient aucune trace de nickel.
mouvement en titaneUltra léger, avec une densité de 4,5 gr/cm3, il plus léger que beaucoup d'autres métaux courants.
Très résistant, sa couleur est en adéquation en combinaison avec l’or.


Traitements de surface:

Plaqué-Or: Plaquage d'Or supérieur à 3 ou 5 microns (jusqu’à 15 microns). Le Vermeil, provenant du latin "vermiculus" signifiant "cochenille", qui est le plus fréquemment utilisé en Bijouterie, est composé de 3 feuilles d’Argent fin et recouvert de 5 microns d’Or par une procédure de laminage: 3 millièmes d’Or seront requis pour un bijou. Ce composé est connu depuis l’Antiquité, et peut être reproduit sur du bronze, donnant une couleur dite "Carmin de cochenille".

Dorure: Il est courant également de rencontrer en Bijouterie un revêtement chimique ou galvanique: on parlera dans ce cas non pas de Plaqué Or mais de Dorure.

PVD: Métal par pénétration (nouveau).